{Kids} La pédagogie Montessori pour les nuls!

Ou plutôt pour les débutants 🙂

Alors non, ce n’est pas un énième article vantant la pedagogie Montessori! D’où le nom de mon article : la pédagogie Montessori pour les nuls 🙂

Je vais plutôt revenir à la source même de ce concept, Maria Montessori, et vous dévoiler quelques secrets que vous ne connaissez peut-être pas! Je vous montrerais aussi que derrière ce terme très à la mode depuis quelques années, on a tous un peu de cette méthode à la maison 🙂

Je vous donnerais aussi quelques idées de tutos et DIYs à faire, des pistes pour décorer ou meubler les chambres de vos loulous!

Je souhaitais faire cet article depuis longtemps mais je pensais manquer de légitimité n’étant ni maîtresse d’école, ni professionnelle, mais comme je me suis beaucoup documenté et que je suis maman moi même je me suis dit pourquoi je m’empêcherais de donner mon avis personnel 🙂

Et puis il faut bien le dire aussi, je suis un peu agacée de voir ce terme partout, alors que bien des gens l’utilise sans même savoir de quoi ils parlent, sans savoir par qui cette pédagogie à été imaginée et pourquoi elle est intéressante pour les jeunes enfants. Même à un niveau commercial, on nous vends des meubles hors de prix pour enfants, des jouets et mêmes des écoles « montessori » alors le mieux est de savoir pourquoi!

J’espère que cet article vous plaira!

Tout d’abord qui se cache derrière cette pédagogie?

Maria Montessori 

Maria Montessori naît en 1870 en Italie et devient la première femme diplômée de médecine dans son pays. Elle poursuit ensuite des études de psychologie, biologie et philosophie et commence sa carrière au côté d’enfants handicapés. Elle s’aperçoit très vite que ces enfants n’ont aucun matériel ni jeu à leur disposition et qu’ils ont besoin plus d’une aide pédagogique que médicale.

Elle développe alors sa pédagogie en utilisant du matériel sensoriel qui est donné à l’enfant comme une aide au développement de l’intelligence et de la main. Les progrès de ces enfants sont fulgurants et c’est donc naturellement que vers les années 1900, Maria Montessori étend sa pédagogie à tous les enfants. Elle crée une école (ou plutôt une maison d’enfants) : La Casa dei Bambini, qui devient un lieu de recherche ou elle développe et éprouve sa méthode.

Les progrès des enfants sont tels, qu’au fils des années, des visiteurs affluent du monde entier pour découvrir la méthode de Maria Montessori, elle crée ensuite des cours d’éducateurs, écrit sur sa méthode et parcours le monde pour faire des conférences et des formations.

Maria Montessori meurt en 1952 à l’âge de 81 ans et sa méthode est alors mondialement reconnue.

Les concepts clés

Le concept clé de Maria Montessori est de voir l’éducation non pas comme une transmission de savoirs, mais comme l’accompagnement du développement naturel de l’enfant, via un environnement préparé adapté aux caractéristiques et aux besoins de son âge.

Selon Maria Montessori, chaque enfant est unique. Il a sa personnalité propre, son rythme de vie, ses qualités et ses difficultés éventuelles. Les enfants traversent tous des « périodes sensibles » 

Les périodes sensibles, sont en fait des périodes de curiosité et d’intérêt naturel entre 0 et 6 ans. Si l’enfant est aidé à ce moment précis, l’apprentissage se fait naturellement. L’important serait donc de proposer à l’enfant un environnement et des activités adaptés à ses périodes sensibles qui sont temporaires. Une fois terminée, l’enfant se désintéresse de la compétence et s’il n’a pas eu la possibilité d’interagir de manière appropriée avec son environnement, l’occasion d’apprendre passe et il deviendra beaucoup plus difficile pour lui de maîtriser cette compétence à l’avenir.

Les périodes sensibles entre la naissance et 6 ans selon Maria Montessori :

  • L’ordre (de la naissance à 6 ans)
  • Le langage (autour de 2 mois à 6 ans)
  • Les petits objets (de 1 à 2 ans)
  • La coordination des mouvements (de 18 mois à 4 ans)
  • Le raffinement des sens (de 18 mois à 5 ans)
  • Le comportement social (de 2 ½ ans à 6 ans)

Cette pédagogie est donc une méthode d’éducation dite « ouverte » qui repose sur l’observation de l’enfant (l’encourager à faire seul plutôt que l’assister) et sur l’importance de l’éducation et de l’instruction avant l’âge de 6 ans. Cela peut paraître évident aujourd’hui mais à l’époque, c’était assez rare!

Comment mettre en pratique cette pédagogie ?

Vous l’aurez compris, l’observation joue un rôle primordial dans la pédagogie montessori. Observer son enfant, détecter ses « périodes sensibles », et l’aider à développer ses facultés motrices et intellectuelles par lui-même.

L’autonomie est le maître mot. L’enfant est invité à faire les choses lui-même et se tromper, se corriger par lui-même pour progresser (plutôt que d’être corrigé par un adulte). Cela permet à l’enfant de prendre confiance en lui, parce qu’il se sent capable de faire seul et de s’auto-évaluer.

Chaque apprentissage passe par une activité « structurée et autonome » qui passe par une expérience sensorielle et concrète. Maria Montessori utilise donc du matériel sensoriel adapté, esthétique, dans un univers calme et ordonné, pour faciliter l’activité autonome et la concentration de l’enfant.

Au quotidien, encouragez l’enfant à accomplir des tâches seul dès le plus jeune âge. Créez un environnement à sa portée, favorable au calme. Adaptez les activités à sa phase de développement et ne travaillez qu’une difficulté par activité (par ex, si l’enfant travaille sur les formes, toutes les formes seront de la même couleur).

Ne pas chercher à brûler les étapes. Le temps passé par les tout-jeunes enfants sur des activités comme plier, verser, juxtaposer, porter, etc. qui paraissent aller de soi et sont de ce fait parfois négligées, est mis à profit par l’enfant pour apprendre à coordonner ses mouvements, associer son regard et son geste, se concentrer, s’organiser dans son travail. Ensuite, les apprentissages scolaires – calcul, langage, etc. – se feront de façon plus naturelle et facile.

Un espace favorisant 

Source pinterest

Si vous avez bien lu tout ce qui précède, vous avez déjà certainement des pistes concernant l’aménagement d’une chambre favorisant la méthode de Maria Montessori.

Pour privilégier l’autonomie de l’enfant, on mise sur du mobilier à sa hauteur, par exemple pour les livres, on utilise des bacs à roulettes plutôt que des étagères.

Pour le lit, vous avez vu partout les lits au sols en forme de maison, ils sont à la mode car ils aident l’enfant à être autonome pour se lever et se coucher en étant en sécurité!

On privilégie également le tri et l’ordre pour que l’enfant ne soit pas perdu, les jouets doivent être à portée de main!

Il est aussi important d’avoir un univers calme donc on mise sur des teintes pastels, sans trop de motifs, on utilise des lampes à faible intensité, des voilages pour un esprit cocon, des tapis de sols.

Côté jouets, on mise sur des jouets non dangereux bien sûr, encastrables, colorés et attrayants!

Et surtout, on joue! On montre à l’enfant pour qu’il puisse refaire seul, on le guide sans interférer dans son activité, on le laisse se tromper et faire un peu à sa façon 😉

Pensez aussi à la salle de bains, les espaces pour les petits sont parfaits pour développer leur autonomie dans une pièce qui à la base n’est pas forcément à leur hauteur.

Source pinterest

Des idées d’activités

On en trouve énormément sur internet donc je vous mets seulement mes préférées qui sont réalisables simplement et sans matériel compliqué 🙂

On mise sur les jeux de transvasements, de motricité fine, les jeux pour apprendre en modelant, reproduire des formes, et observer la nature.

Par exemple j’ai vu que Maé cette année a fait plusieurs activités, qui, je pense, sont tirées ou inspirées de cette méthode : travaille d’observation de la croissance de plantes, transformation de chenilles en papillons, reproduire des formes de légos précises etc 🙂

Sources : Jeu des pinces à linges / Boite à pompoms / Motricité pompoms et bouteilles

Sources : Observation des plantes / Observation animaux / Observation legos

Sources : Lettres pâte à modeler / Jeu des mots

Un exemple d’activité faite avec Maé:

J’écris un mot en script, il le lit et le ré-écris avec des lettres, puis il compte les syllabes.

Ensuite des petites opérations de calcul, il sait compter de tête déjà un peu mais j’essaie avec des résultats supérieurs à 10. Grâce aux pompoms il manipule la pince et ça lui permet de vérifier de lui même si son résultat est juste 🙂

Pour finir, comme toute méthode, celle de Maria Montessori est parfois décriée, ses détracteurs affirme qu’elle place l’enfant au centre de toutes les attentions et est trop « libertaire », personnellement je pense que les grandes lignes de cette méthode d’apprentissage sont bénéfiques et qu’on à tous un peu tendance à l’utiliser, surtout à notre époque, mais comme elle l’a surtout mis en avant, chaque enfant est unique et l’adulte doit s’adapter 🙂

J’espère en tout cas, que vous aurez appris des choses, n’hésitez pas à me donner votre avis, vos astuces ou des idées d’activités en commentaires!

A très vite,

Nathalie

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Oui article très sympa et permettant aux parents de mieux cerner les possibles de cette pédagogie.
    Le bémol de la méthode ? Plutôt que ces histoires de trop de permissivité (^^) notamment pour les écoles appliquant du Montessori « pur et dur » c’est qu’il n’y a pas de place pour le collectif, pas plus que pour la créativité et le jeu … On ne joue pas chez Montessori : on travaille ! Les ateliers sont tous individuels donc de fait pas de notion de collectivité !? Pas d’atelier peinture par exemple du coup

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s